YBN2012, Ce qu’il s’est passé

Et qui est racontable…
Après une nuit à Niort courte pour certains, le départ pour le
Pouliguen se fait vers 9h, un peu en retard mais à pas décidés.
Depuis une semaine la météo nous promet des orages pour le samedi mais
de la clémence et de la douceur dimanche et lundi. Pas vu la douceur
de clémence pas plus que les orages, en fait de pluie, on a eu 5
minutes de petits nuages… Et 24 degrés tout le temps.
Ça c’est pour la météo.

Vers 11h, Steph déjà arrivé, transporté de Belgiquie par ses pairs,
nous informe par texto du terrain, de l’horaire et de l’adversaire,
soucieux indirectement de nus demander si on sera Encore en retard
pour le premier match… Rien n’y fait, on arrive vers 11h30 sans
tracas et on a le temps de s’habiller tranquillement en …
Noir…pour notre première représentation blues de ce NAU.

On joue Jacksun’s, leur deuxième match déjà et ça ne nous aide pas à
faire un bon boulot, d’autant que malgré notre nombre de dix, on est
diminué : Greg à une élongation à la cuisse, Ben a le genou comme
patarsor, Chuck est en mode plage, Kevin se plaint encore de sa
cheville, Antoine est un vrai newbie du sable et puis Manioc est avec
nous. Sans oublier le soleil qui est un peu la cryptonite de Steph.
Heureusement les leygues sont là.

Bon ils sauvent pas tout, malgré l’envie, on s’incline 12-4 avec un
taux de turn important.

Deuxième match : young boys. Ce sont en fait des belges de Gant,
anciens FüF dont Hiele. Pas toujours très mobiles mais malins, si
notre zone les gêne un peu, ils s’adaptent et on oublie de couper les
progressions long de lignes. Ce match est accroché et permet de bien
se mettre dans le tournoi avec des points travaillés, de nombreuses
passes et des fins léchées. Au final, un petit poil manque et on perd
11-10 un match très sympa. Très bon Spirit en face.

Troisième match : Triips. Des espèces de mecs, comme dirait Chaton,
qui paient pas de mine mais qui arrêtent les bêtises dès le 3ème
point. Nous c’est le moment qu’on choisit pour arrêter de lécher notre
jeu… Donc de 2-2, on passe à 12-2, sans même vraiment réaliser qu’on
a pris un volée. Match pas passionnant mais pas déroutant non plus,
bien plus forts que nous sur ce match !

Samedi fin d’après midi, on part faire qq courses et on arrive tard à
l’Aquabaule. À peine le temps de profiter de l’eau salée, deux
toboggans et hop c’est la fin.
On. Laisse le soin à Aurélien et Rémi de faire cuire les pâtes, ce
qu’ils font très mal, enfin sur les 3 kilos on en mange la moitié et
on est gavé. Le reste Aurélien le mangera en barres de céréales sur le
terrain dans le we…
Soirée tranquille.
Dimanche matin, on joue BOTB(brotherhood of the beach, ou bring on the
beach, ou Boloss on the Block… What ever), enfin ou joue Izno (petit effectif) quoi.
Comme nous ils n’ont pas gagné un match et c’est pas avec nous qu’ils
vont commencer. Forts de notre infructueuse mais bonne journée du
samedi, on couvre assez rapidement leurs longues et de nombreuses
« bourdasses » au milieu de leur part nous amène une victoire pas trop
bataillée. Enfin je sais plus trop. Je vais faire amalgame : vu qu’on
est 4 et 5, on va se rejouer en poule du bas et on les rejoue tout de
suite pour clairement dégager notre point de vue : on est meilleurs
qu’eux sur ce we…
Donc deux victoires d’affilée, une un peu serrée où il aura fallu un
TO pour refiler l’objectif plaisir/performance qu’on s’était fixé.

3ème match du dimanche 13h : disco stars. Ce match est un peu tendu
car la première place de cette poule de 4 permet de rejouer le 5 et 6
pour une dernière poule de 3, jouant la 5e place… On s’en rend petit
à petit compte ou je ne sais quoi se passe : de meneurs de 3 pts, on
passe derrière de 2 à devoir se casser la tête pour arracher une
victoire à notre portée sans écueil normalement… Une défense
resserrée et des attaques plus propres, et particulièrement un point
emporté difficile nous mènent à la victoire, en notant toutefois
qu’ils gâchent 2 disques précieux à la fin qui nous auraient mis en
difficulté.

4ème et dernier match du we, new school, les teenagers de Friselis, la
coupe à la Menez…
Florilège de coups de jeunesse malgré bcp d’énergie et un ou deux
expérimentés. On s’en sort facilement je crois , 12-7 ou qqch comme
ça.

Bilan du dimanche fini relativement tôt : une pure journée, 4
victoires, 2 temps morts décisifs pour rameuter des Blues égarés dans
leur jeu et un constat fort : 5 joueurs sur la side line, c’est luxe
et indispensable.

Pas trop de commentaires sur la soirée au black and White renommé
depuis où y’a plus moyen de picoler tranquille sur le parking. Retour
rapide aux apparts et festival pour Flavien de bips et de ratatouille
ou de hippopopotame. Fin vers 2h !
Certains jeunes sont rentrés plus tard, mais ça c’est une autre histoire.

Lundi 11 h. Notre brillante journée du dimanche nous donne le droit de
viser la 5e place et on commence par les young boys qu’on retrouve ce
matin. Les corps sont un peu las mais tout le monde s’y met bien et
proprement, on prend le dessus sûr eux qui ont fait la fête plus tard
que nous la veille. Une victoire de 5 points finalement et une belle
revanche.
13h, match pour la 5e contre les mooncatchers qu’on a rencontrés les
deux années passées.
Chaleur et fatigue se font sentir et par dessus tout les traitres
belges conducteurs décident de nous priver de Steph en repartant plus
tôt et cela grève notre budget recup si précieux. Les points
s’enchaînent et les deux équipes échangent les points même s’il semble
que nous puissions faire la différence, nous n’y parvenons pas sauf
lors d’un très long dernier point du temps réglementaire : 8-7 pour
nous, cap à 10. 8-8 puis 9-8, on gère correctement nos attaques et eux
les leurs et le score se ressert encore 9-9. Finalement, sur un coup
d’éclat qui avait marqué auparavant dans le match, notre handleur
numéro 1 du we fait une passe qui « trompe » son partenaire et le disque
est perdu, relativement près de notre zone, ce qui nous sera fatal.
9-10 mooncatchers.
Le sort fera que les moons vont battre les young boys et on finit 6e
en Élite, sur 10 équipes.
L’année prochaines, si on vient, il faut être 11 joueurs pour parer à
la blessure ou la fatigue ou le ronchon d’un gars 😉

Sullivan a joué un peu avec nous et il est intéressant. Faudrait qu’on
trouve le moyen de jouer avec lui à nouveau. Kevin après avoir un peu râlé a fait
du grand Kevin, volontaire, précis et puissant du coup droit,
totalement dé-latéralisé, Greg a donné beaucoup de solution au milieu
et finalement les longues n’ont pas manqué ( en fait on a compris
qu’Aurelien ne pouvait pas remplacer un coureur en longue après lui
avoir envoyé 6 fois le disque sans qu’aucun ne fut catché ).
Chuck a été énorme contre les jeunes et stratosphérique contre les vieux FüF.
Les autres ont été exceptionnels comme d’hab.

Grand kiff cette année. Et puis qd Chuck vient, il fait toujours beau !

Les absents, vous avez sifflé, il reste l’open de Touraine pour
briller et clore cette année de descente par une note positive, en
battant les moins de 20 par exemple 🙂

À mardi

Patarsort

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.